La plateforme aussi au service de la géoscience : projet TORUS

Jeudi 24 mars dans les locaux de l’UFR Sciences et Techniques de l’Université de Pau, des conférences et des ateliers thématiques se tenaient pour favoriser les échanges entre les acteurs du monde numérique et analytique et la Géoscience. Organisé par le Pole Avenia, Digital Aquitaine pour sensibiliser leurs nombreux  partenaires : CCI Pau Béarn, Technopole Hélioparc, Aquitaine Innovation, le département 64, Nature& technology, l’université de Pau et des Pays de l’Adour et ISIFoR.

Dans ce cadre, devant 150 personnes, HUPI est intervenu en tant qu’expert Big Data et s’est appuyé sur Dominique LAFFLY,  professeur de Géographie à l’Université et au CNRS de Toulouse, pour décrire comment les données massives issues des Géosciences demandent, aujourd’hui, des traitements au travers d’outils du monde Big Data.  

L’évènement a permis de créer des échanges entre deux mondes qui s’ignoraient : les acteurs de l’analytique  et ceux de la géoscience. L’intervention s’est faite en duo puisque la plateforme HUPI a été choisie pour ce projet Européen/Erasmus de grande envergure, dénommé TORUS.

Le projet TORUS a pour ambition de favoriser l’enseignement et les projets futurs des pays partenaires qui sont le Vietnam et la Thaïlande, grâce aux techniques de cloud computing. Il permettra de renforcer les liens entre recherche, ingénierie environnementale et éducation.

HUPI a été choisi pour l’analyse de données satellites à haute fréquence. Selon Yannick Le Nir ( professeur Cloud EISTI PAU) “ce choix repose sur le :
– Déploiement facilité par l’infrastructure intégrée proposée
– Support et mises à jour régulières tout au long du projet (3 ans)
– Module de mise à disposition des résultats de l’analyse permettant leur intégration au sein d’applicatifs thématiques.”

TORUS rassemble au niveau mondial une cinquantaine de chercheurs CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), enseignants et professionnels : l’université de Toulouse, l’Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l’Information (EISTI) de Pau, l’université Vrije de Bruxelles, l’université de Ferrare en Italie, deux universités vietnamiennes, l’Université Nong Lam de ’Ho Chi Minh, l’Université Nationale de Hanoï et deux universités thaïlandaises : l’Institut de technologie de Pathumthani et l’Université Walailak de Nakhonsi Thamrat.

Accéder au site du projet TORUS

By | 2017-12-03T21:57:26+00:00 avril 4th, 2016|Témoignages|0 Comments

Leave A Comment